MOTIVATION

IMAGINONS ÊTRE FIERS DE NOTRE RÉUSSITE, ET RENDRE FIERS LES MILLENNIALS

on
6 mars 2019

Alors que l’urgence sociale et environnementale se fait grandissante, le choix nous appartient : rester spectateur en attendant que d’autres choisissent pour nous, ou faire l’effort d’agir en activant nos propres leviers. 

Les initiatives d’entrepreneuriales sociales se multiplient, nous ne pouvons plus ignorer le pouvoir des entreprises sur le monde de demain et laisser la responsabilité uniquement aux ONG et aux gouvernements. L’entreprise elle aussi est responsable par son action aussi bien que par son inaction. En faisant des choix responsables, de part ses pouvoirs financiers, communautaires et sociaux; l’entreprise participe au monde de demain.  « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » disait Gandhi. Jusqu’à hier, l’entreprise ne se sentait pas concernée par ces mots; désormais elle ne peut ignorer leur sens.  

 

MILLENIALS-SENSAUTRAVAIL

Les jeunes générations, particulièrement les moins de 30 ans appelés les millénials,  sont les premiers à mettre les entreprises face à leurs responsabilités. 66% d’entre eux considèrent que les entreprises ont un rôle à jouer dans la Société et plus de la moitié refuseraient de travailler pour des employeurs aux valeurs divergentes des leurs. Leur premier critère de choix d’un emploi à hauteur de 70%, est le sens de leur métier, devant la rémunération à 62%.  Quand nous savons qu’ils représenteront *, la transition sociale des entreprises n’est plus une question mais une nécessité. Au delà d’un devoir sociétal, les entreprises sont amenées à s’engager pour recruter les talents de demain. Plus leurs convictions seront aux coeur de leurs engagements, meilleures seront leurs performances RH et leurs réussites d’entreprises. La mission d’oeuvrer pour quelque chose de plus grand qui dépasse l’entreprise, fédère, mobilise et maximise l’efficacité des équipes. 

Mais au delà de la nécessité de devenir une marque employeur aux valeurs fortes, l’engagement grandissant est aussi la preuve d’une prise de conscience collective. La définition de la réussite évolue. Il ne s’agit plus simplement du nombre de zéro sur le compte en banque, mais de l’impact sociétal de l’entreprise sur le monde. La fierté des chefs d’entreprise d’aujourd’hui réside dans les actions qu’ils mènent pour le monde de demain. Alexandre Mars qui a fondé EPIC, une fondation combattant pour la justice sociale à travers le déploiement du don, l’explique très bien. « Aujourd’hui, 20% des jeunes des grandes écoles veulent travailler dans le social. Dans les années 80 c’était 1% ! ». Le patron richissime se baignant dans une piscine de billets faisait rêver. Désormais, il répugne. A l’inverse, le patron philanthrope inspire. « Si nous ne parlons que profits à nos enfants, ils nous détesteront ». Avec la responsabilité que nous avons au sein de nos entreprises, et l’urgence d’aujourd’hui, l’inaction devient préjudiciable. Les entreprises, avec tous les moyens mis à leurs dispositions ne peuvent plus se détourner de leur mission sociétale. 

Devenons acteur d’un monde qui se façonne à travers nos actions. Soyons fiers de nos réussites, donnons leurs un sens à la hauteur des enjeux sociétaux d’aujourd’hui.
TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT